Logo UAE
Adhérer à l'association

Ne réduisons pas le débat sur les indépendants à l'ubérisation

Temps de lecture : 1 minute
Ne réduisons pas le débat sur les indépendants à l'ubérisation

Face au risque de requalification mis en lumière par l'affaire Uber - Urssaf, François Hurel Hurel prêche dans cette tribune du 26 décembre 2016 pour une réflexion sur la protection sociale prenant en compte tous les indépendants, à l'aune de mutations importantes du marché du travail.


Sommaire

Cette nouvelle protection sociale doit d'abord être pensée de manière universelle, adaptée à des parcours de moins en moins linéaires avec une grande diversité de situations et un dénominateur commun : le risque économique lié à l'indépendance.

D'où un autre impératif, celui de l'équité et d'amortisseurs sociaux ouverts aux indépendants et non plus aux seuls salariés : une allocation « perte subie d'activité », un système de retraite et d'assurance-maladie (indemnités journalières jusque-là interdites aux activités libérales, congé maternité ou paternité absent) plus équitables.

Ces avancées permettraient de tuer dans l'oeuf le risque de requalification, puisqu'indépendants et salariés pourraient prétendre aux mêmes droits, créant de fait un appel d'air bénéfique face au besoin de développement de notre pays.

Lire la tribune

Recevoir uniquement la newsletter
Adhérer à l'association

Mentions légales | Politique de confidentialité | CGU

magic-wandflagbubblepawvolume-highdownloadmagnifierchevron-downchevron-down-circlechevron-right-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram