Logo UAE
Adhérer à l'association

Il ne faut pas « institutionnaliser la dépendance et la précarité des indépendants »

Temps de lecture : 1 minute
Il ne faut pas « institutionnaliser la dépendance et la précarité des indépendants »

François Hurel alerte dans cette tribune de novembre 2017, sur l’objectif à ne pas perdre de vue par le gouvernement, d’une véritable égalité des droits sociaux entre indépendants et salariés.


Sommaire

La couverture de certains risques des travailleurs « ubérisés » par leurs donneurs d’ordre ne doit pas détourner le gouvernement de l’objectif d’une véritable égalité des droits sociaux entre indépendants et salariés, selon le président de l’Union des auto-entrepreneurs, François Hurel, dans une tribune au « Monde ».

Si les travailleurs indépendants se félicitent des réflexions en cours pour leur ouvrir l’accès à l’assurance-chômage et de la suppression du RSI, premiers éléments tangibles d’un alignement de leur protection sociale sur celle des salariés, les initiatives louables de certaines plates-formes, comme Uber, Deliveroo ou Adecco, pour couvrir ou assurer directement leurs collaborateurs ont de quoi les inquiéter : elles pourraient être les prémices de la création d’un statut hybride, à mi-chemin entre le travailleur indépendant et le salarié.

Lire la tribune

Recevoir uniquement la newsletter
Adhérer à l'association

Mentions légales | Politique de confidentialité | CGU

magic-wandflagbubblevolume-highdownloadmagnifierchevron-downchevron-down-circlechevron-right-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram