Logo UAE
Adhérer à l'association

[CONSEILS] Chercher des financements pour créer son entreprise

Temps de lecture : 4 minutes
[CONSEILS] Chercher des financements pour créer son entreprise

Si vous êtes porteur de projet, il est probable que la recherche de financements soit l'une des étapes de votre création. Alors, comment obtenir un emprunt, lever des fonds ou encore apporter via des proches un financement pour développer votre entreprise ? Voici quelques éléments de réponse.


Sommaire

L'aides des proches, ou "Love Money"

Votre famille et/ou vos amis sont évidemment des personnes qui peuvent vous aider en vous prêtant, voire en vous donnant des fonds pour développer votre activité. Il est important de distinguer :

  • le don, qui peut être effectué par tout moyen d'échange d'argent (espèces, chèque, virement, mandat bancaire)
  • le prêt, qui doit faire un écrit dès qu'il dépasse 1 500 euros. Un contrat de prêt doit être signé entre les 2 parties, que vous pouvez télécharger ici, ou une reconnaissance de dette signée par l'emprunter.

L'emprunt bancaire

L'emprunt bancaire est un moyen très simple de lever des fonds : votre banque étudie votre dossier sur la base de votre business plan*, vous verse le montant de l'emprunt que vous remboursez sur une durée définie avec votre conseiller.

Si votre emprunt est relativement conséquent (par exemple pour acquérir un local ou du matériel onéreux), il peut vous être demandé d'apporter au moins 30% du financement.

Le prêt d'honneur

Votre apport personnel ou votre emprunt bancaire peuvent être renforcés via un prêt d'honneur, c'est à dire un prêt à taux zéro qui peut être également sans garantie (sans caution ou nantissement**).

Le prêt d'honneur peut être accordé à tout entreprise, et varie entre 1 000 et 80 000 euros. Son remboursement s'étale généralement entre 1 et 7 ans. Le prêt d'honneur est un bon moyen de convaincre des banques de vous accorder un emprunt, car il crédibilise votre projet.

Les prêts d'honneur sont recensés sur une plateforme accessible via simple inscription, une fois votre numéro SIREN obtenu.

Le financement participatif

myko m etw8edKg0KE unsplash

Aussi appelé crowdfunding, le financement participatif permet de récolter des fonds auprès d'une communauté de donateurs qui souhaite, via internet, soutenir votre projet.

Il est aussi une alternative à l'emprunt bancaire ou à l'aide des proches car il permet de toucher plusieurs cercles, tout en constituant éventuellement une première base de clients.

Plusieurs plateformes célèbres coexistent sur le marché (KissKissBankBank, Ulule, Kickstarter) tandis que de plus petites sont spécialisées par secteurs d'activités. Leur taux de commission varie selon les plateformes et les montants collectés.

Le don consenti par un donateur d'un financement participatif peut être sans contrepartie (l'aide est inconditionnelle) ou avec une contrepartie non-financière (vous lancez une activité de t-shirt customisé, le donateur en recevra un à partir de 30€ de don par exemple). Le financement peut aussi prendre la forme d'un prêt (crowdlending) ou d'un investissement en titres sociaux dans l'entreprise.

Le financement solidaire

Si vous envisagez de créer une entreprise dans le secteur de l'ESS (économie sociale et solidaire), vous pouvez vous tourner vers des financeurs solidaires, qui soutiennent les structures produisant des biens ou des services dits à forte utilité sociale et/ou environnementale.

Ces derniers (France Active, le Crédit Coopératif, la Nef, Initiatives France, l'Adie...) sont recensés par BPI France sur cette page, et vous pouvez même répondre à quelques questions sur votre projet pour être orienté vers un financement.

Les aides de l'état et des collectivités

Les aides publiques peuvent prendre plusieurs formes, parmi lesquelles on citera les subventions d'investissement, les aides directes, les exonérations fiscales et sociales, les prêts bonifiés, les accompagnements gratuits...

Il existe par exemple des aides pour les demandeurs d'emploi qui permettent soit une exonération temporaire de cotisations sociales (ACRE) : 50% pour les auto-entrepreneurs, durant un an - un article vous sera bientôt proposé sur ce sujet précis, ndlr - ; soit une aide financière directe versée par France Travail (ARCE) en lieu et place de vos allocations chômage, pour bénéficier d'un capital de départ ; soit un accompagnement spécifique à la création d'entreprise différent selon chaque région (ex-NACRE).

Une base de données des aides étatiques et territoriales est proposée sur le site entreprendre.service-public.fr.

Les concours

Idéal pour tester son idée et la présentation de son projet, le concours est aussi un excellent moyen de se financer. Selon les prix distribués, vous pourrez profiter d'une récompense allant de quelques centaines à plusieurs milliers d'euros vous permettant de développer votre activité. Bénéfice alternatif, le concours vous donnera souvent une visibilité supplémentaire puisque votre projet se retrouvera la plupart du temps mis en avant par la plateforme, la structure et/ou le site web organisant le concours.

BPI France recense sur son site les concours nationaux, régionaux, pour les jeunes et réservés aux femmes. Parmi les concours nationaux, citons bien évidemment le Prix Audace oganisé par l'UAE en partenariat avec la Fondation Le Roch-Les Mousquetaires et dédié aux auto-entrepreneurs.

Crédits photo : Everton Vila sur Unsplash / Myko M sur Unsplash
Recevoir uniquement la newsletter
Adhérer à l'association

Mentions légales | Politique de confidentialité | CGU

magic-wandflagbubblepawvolume-highsyncdownloadmagnifierchevron-downchevron-down-circlechevron-right-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram