Logo UAE
Adhérer à l'association

Auto-entrepreneur : comprendre le fonctionnement de la Sécurité Sociale

Temps de lecture : 2 minutes
Auto-entrepreneur : comprendre le fonctionnement de la Sécurité Sociale

Assurance santé, carte Vitale, couverture sociale... : de quoi parle-t-on exactement ? Comment fonctionne l'assurance maladie lorsque l'on est auto-entrepreneur ? l'UAE fait le point sur le fonctionnement de notre système de santé.


Sommaire

Affiliation à la Sécurité Sociale de l'auto-entrepreneur

En tant que travailleur non-salarié (TNS), vous serez en tant qu'auto-entrepreneur affilié au régime générale de la Sécurité Sociale. Cela vous permettra de prétendre :

  • à l'assurance maladie : en bénéficiant de la même couverture sociale que les autres professions indépendantes. Exemple : vous allez chez le médecin et êtes remboursé d'une partie de la consultation.
  • aux prestations maternité / paternité et indemnités journalières : vos remboursements dépendront des conditions de ressources, d'affiliation et d'activité. Exemple : vous tombez malade et percevrez, après un délai de carence, des indemnités journalières pour pallier votre absence de revenus durant votre arrêt de travail.
  • à la retraite de base et complémentaire : en cotisant, vous validez selon votre chiffre d'affaires 0, 1, 2, 3 ou 4 trimestres de retraite par an. (un article est à venir sur ce sujet, sur notre site)

La carte Vitale

La carte Vitale est une carte à puce contenant tous les renseignements administratifs nécessaires aux remboursements des soins d'un assuré, ainsi qu'à sa prise en charge hospitalière : son identité, son numéro d'immatriculation (nº de Sécurité Sociale), son régime d'assurance maladie, sa caisse de rattachement, etc.

A la suite de votre inscription au régime de l'auto-entrepreneur, vous pourrez simplement mettre à jour votre carte Vitale (en pharmacie, en caisse de Sécurité Sociale) pour profiter de votre nouvelle affiliation. Vos taux de remboursement de vos frais de santé seront identiques à ceux du régime générale des salariés. Ces taux sont disponibles sur le site d'Ameli et du gouvernement.

Le ticket modérateur

Lorsque vous réglez une consultation chez le médecin (par exemple), vos dépenses de santé sont réparties de la façon suivante :

  • le remboursement de l'assurance maladie : comme vu précédemment, votre affiliation à la Sécurité Sociale vous permet de prétendre à un remboursement.
  • le ticket modérateur, qui est la somme restant à votre charge après ce remboursement. Il peut être majoré, notamment si vous consultez un professionnel de santé hors du parcours de soin coordonnés*
  • le remboursement de votre assurance « complémentaire santé** » le cas échéant : si vous avez souscrit à une « mutuelle** », cette dernière peut prendre en charge une partie de votre ticket modérateur.

Les définitions de cet article

*Parcours de soins coordonnés : centralisation par le médecin traitant des différentes interventions des professionnels de santé : une consultation chez ce médecin traitant est donc nécessaire pour bénéficier des remboursements de l'assurance maladie.
**Complémentaire santé (ou mutuelle) : contrat non obligatoire souscrit avec une assurance privée dans le but de compléter les remboursement de la Sécurité sociale.
Crédit photo : Oluwaseyi Johnson sur Unsplash
Recevoir uniquement la newsletter
Adhérer à l'association

Mentions légales | Politique de confidentialité | CGU

magic-wandflagbubblepawvolume-highdownloadmagnifierchevron-downchevron-down-circlechevron-right-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram