Union des Micro-Entrepreneur
Auto-Entrepreneurs

100 000 Entrepreneurs

A l’âge où les premières interrogations professionnelles apparaissent, il s’agit de semer dans la tête des jeunes générations l’idée qu’entreprendre peut être une source d’opportunités et d’épanouissement.

TRANSMETTRE LA CULTURE D’ENTREPRENDRE AUX JEUNES…

…en organisant des témoignages bénévoles d’entrepreneurs dans les établissements scolaires, de la 3ème à l’enseignement supérieur.

Ecouter un entrepreneur raconter son aventure donne aux jeunes (13 à 25 ans) des perspectives professionnelles, éveille en eux l’envie de s’exprimer par le travail et de « prendre leur vie en main ». L’intervention montre qu’il est possible de choisir sa vie professionnelle, et qu’elle peut être synonyme d’opportunité et d’épanouissement.

Lors de l’intervention, les entrepreneurs transmettent la signification de l’acte d’entreprendre. Les élèves découvrent le fonctionnement concret du monde professionnel, les différents secteurs d’activité, ainsi que les mécanismes et les fonctions de l’entreprise. A l’issue de cet échange, les jeunes appréhendent mieux l’utilité concrète des matières enseignées et les différents axes d’orientation scolaire.

Dans la philosophie de 100 000 entrepreneurs, entreprendre signifie porter un projet que l’on a choisi, mobiliser ses efforts pour le mener à bien, et donner ainsi un sens à son action. Il s’agit, par exemple, de créer ou diriger une entreprise, développer une association, lancer un nouveau produit, conquérir un nouveau marché, conduire une action au sein d’un Groupe, mener un projet au sein de la Fonction Publique.

UNE ACTION MENEE EN ÉTROITE COLLABORATION AVEC L’EDUCATION NATIONALE

L’action de 100 000 entrepreneurs concerne l’ensemble des établissements scolaires.

L’association 100 000 entrepreneurs travaille en étroite collaboration avec les enseignants, les chefs d’établissement et l’Education Nationale. Plusieurs chartes de partenariat ont été signées avec des Académies dans lesquelles l’association intervient.

Toutefois, les établissements situés en « zones d’éducation sensibles » constituent l’engagement prioritaire de 100 000 entrepreneurs. C’est pourquoi l’association a signé le 13 décembre 2006 avec le Ministère de l’Education Nationale la « Charte au service de l’égalité des chances ».