Union des Micro-Entrepreneur
Auto-Entrepreneurs

Auto-Entrepreneur en activité principale ou exclusive

 

Maladie – maternité – Indemnités journalières :  les prestations maladie en nature sont identiques à celles des salariés (médicaments, soins, consultations, hospitalisation…), en revanche le droit aux prestations indemnités journalières est soumis à conditions pour les artisans et commerçants, ainsi que les prestations maternité et paternité.

Allocations familiales : l’auto-entrepreneur bénéficie des allocations familiales, gérées par la Caisse d’allocations familiales (Caf), avec des prestations identiques à celles des salariés.

Retraite : l’auto-entrepreneur obtient des droits à la retraite de base et à la retraite complémentaire. L’acquisition de droits relatifs à son activité d’auto-entrepreneur est fonction de son chiffre d’affaires.

 

 

Validation des trimestres retraite

 

Focus sur les Indemnités journalières (IJ)  

L’indemnité journalière garantit un revenu de remplacement en cas d’arrêt de votre activité pour maladie ou accident.

Qui peut en bénéficier ? Pour pouvoir bénéficier d’une indemnisation, vous devez exercer une activité d’artisan ou commerçant et cotiser depuis au moins un an.

Quid des activités libérales ? Il n’y a pas d’Indemnités Journalières pour les activités libérales. La souscription d’une assurance prévoyance est donc fortement recommandée.

Comment sont calculées les IJ ? En tant qu’auto-entrepreneur, l’indemnité journalière sera calculée en fonction de votre chiffre d’affaires avec l’abattement forfaitaire du régime micro-entreprise (71 % en cas de vente de marchandises, 50 % en cas de prestations de services BIC, 34 % en cas de prestations de services BNC).